Bretagne Vivante - Section Rade de Brest

Tarier pâtre - Saxicola torquata

Navigation rapide

JPEG - 491.7 ko

Statut

Sédentaire, voir migrateurs pour certains ; présent toute l’année dans notre région.

Description

Petit, il est de la taille d’un rouge gorge (L 11,5-13cm) dont il fait partie de la même famille, les turdidés. Il en diffère par son dimorphisme sexuel : Le mâle a, en période nuptiale, la tête entièrement noire avec un demi-collier blanc. La poitrine est couleur rouille-orangée. Les ailes sont sombres avec une tache blanche bien visible en vol à la base de chaque aile. Le croupion est brun tacheté de noir, avec une petite tache blanche. La queue est noire. Chez la femelle, la différence ce situe au niveau du dos et de la tête qui sont plus clair que chez le mâle, avec un demi collier blanc, plus petit, également visible. De même les tâches blanches alaires sont présentes. En hiver le mâle ressemble à la femelle. La tête et les ailes restent plus sombre que celle-ci, et le demi collier blanc est bien net également.

JPEG - 62.6 ko Femelle (gauche) et mâle (droite) de Tarier pâtre

Habitat

Il aime les milieux ouverts à végétation basse, les landes à Ajoncs sont un milieu où généralement on peut l’observer.

Alimentation

Il se nourrit principalement d’insectes attrapés en vol

Observation

Peu farouche, le Tarier pâtre s’observe le plus souvent bien en évidence sur un buisson ou un poteau, d’où il guette ses proies. Comme certains insectivores, il s’élance de son buisson pour attraper l’insecte et retourne sur le même buisson pour le manger ou guetter une autre proie. On peut le découvrir également grâce à son chant d’alarme assez particulier, constitué d’un sifflement aigu suivi d’un son claquant et rêche.

Texte et photos : Gourvil Pierre-Yves


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 200847

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSGroupes naturalistes RSSOrnithologie RSSFiches d’identification   ?

Creative Commons License