Rade de Brest

Accueil > Groupes naturalistes > Ornithologie > Fiches d’identification > Bécasseau variable-Calidris alpina

Bécasseau variable-Calidris alpina

samedi 26 juillet 2008, par pierre-yves

Statut

Hivernant et migrateur post et pré nuptial.

Description

Un peu plus grand que le Bécasseau sanderling (L.17-21 cm), on peut le confondre avec celui-ci en plumage d’hiver. Mais une bonne observation nous montre de nombreuses différences : le bec est plus long et légèrement arqué vers le bas. En hiver, il a le dos, les ailes, et la tête grise descendant jusque sur la poitrine. Le ventre est blanc. En vol on remarque une fine barre alaire blanche visible de loin. Sur la queue on remarque un trait noir sur fond blanc, allant du bas du dos à l’extrémité de la queue.
Son plumage nuptial est tout à fait différent et bien caractéristique : Un rectangle entièrement noir se dessine sur son ventre. Ses ailes s’écaillent de brun marron et de noir. Sur le dessus de sa tête, des stries brun marron apparaissent.


Transition de plumage d’hiver
vers le plumage nuptial.


Plumage nuptial

Habitat

Sa nourriture étant principalement insectes, vers mollusques et crustacés, comme la plupart des Limicoles, on le rencontre préférentiellement sur les plages de sable, les vasières, et marais littoraux.

Observation

Le Bécasseau variable est l’une des espèces de petits limicoles le plus représenté. Plus farouche que le Bécasseau sanderling, il s’envole à la moindre alerte, ou présence menaçante (l’Homme en faisant partie.). Il est plus difficile à approcher.


Bécasseau sanderlimg en plumage d’hiver (à gauche) et Bécasseau variable en plumage nuptial

Texte : Pierre-Yves Gourvil

Photos : Pierre-Yves Gourvil