Bretagne Vivante - Section Rade de Brest

Les déchets : quels traitements ?

Quels traitements ?
L’épineux problème du traitement et de l’élimination des déchets demeure entier et complexe, trouver des solutions qui soient économiquement et écologiquement satisfaisantes est difficile. Un principe, déjà connu mais essentiel à retenir, à chaque problème existe une solution particulière et en aucun cas un mode opératoire unique de gestion et de traitement ne saurait être établi et appliqué à toutes les situations rencontrées. L’incinération n’est pas la solution "miracle" souvent prônée par ses promoteurs, polluante et de plus en plus coûteuse pour le traitement des fumées, elle occupe une place telle en France qu’elle inhibe les autres possibilités de gestion. De plus, l’incinération n’apporte qu’une réponse partielle à l’élimination des déchets puisqu’elle génère des sous produits (environ 30%) ou "déchets de déchets" qui, pour une bonne part, concentrent les polluants des ordures brûlées et nécessitent un stockage dans des situations de sécurité importante (aux USA, il ne se construit plus d’incinérateurs depuis quinze ans). La logique voudrait que l’incinération ne soit éventuellement qu’une des techniques envisagées pour éliminer nos déchets. Parmi celles-ci nous trouvons la thermolyse, la gazéification, le compostage, la méthanisation, la fermentation alcoolique, le procédé CALCIOR, l’eau supercritique, la bio-dépollution. Seul un ensemble de solutions complémentaires permettra d’apporter une réponse optimale au problème. Une approche multi-filières est nécessaire dans un souci de protection de l’environnement (au sens large) devant la variété des matériaux à traiter, la dispersion des gisements, la nature même des déchets, la densité de la population...
Par ailleurs l’application du principe de proximité est primordiale pour le traitement et le stockage si l’on veut limiter la pollution globale due aux transports des déchets. Selon l’ADEME, 97% du tonnage total des déchets transportés est réalisé par la route, un camion sur trois en circulation transporte des déchets, ce qui contribue à l’augmentation de la pollution atmosphérique. Le choix des sites de traitement doit tenir compte des infrastructures de transport existantes et doit s’efforcer de favoriser des moyens de transport moins polluants (rail, voies navigables).

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 192491

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSDossiers RSSLes déchets   ?

Creative Commons License