Bretagne Vivante - Section Rade de Brest

Départ de l’ex-Clem’ : encore raté !

Des analyses indiquent la présence de parasites sur la coque.

Ouest-France - Bretagne - 26/12/2008

Nouvel avatar pour l’ancien porte-avions ancré à Brest. Dans le cadre de la réglementation environnementale britannique, les chantiers Able UK de Hartlepool, qui doivent démanteler l’ex-Clemenceau, ont ordonné une analyse de la faune et de la flore incrustée sur la coque. Le résultat de cet examen, réalisé par la société « Invivo environnement » a été transmis mardi à la préfecture maritime de Brest par les autorités portuaires de Hartlepool. Il révèle la présence, sous la ligne de flottaison, de quatre espèces distinctes : une algue brune asiatique (laminaria japonica), une ascidie (un invertébré filtreur), une huître originaire du Pacifique et, la fameuse crépidule, originaire d’Amérique du Nord, qui a désormais conquis de nombreux fonds en Bretagne. « Ces quatre espèces ne sont pas natives de nos côtes. Mais trois, l’algue asiatique, la crépidule et l’ascidie peuvent être retrouvées en Angleterre car introduites accidentellement par le passé » explique la préfecture.

AE2D réclame la désignation d’un expert indépendant

Le Télégramme - Finistère - 27/12/2008

Après l’annonce de la découverte de parasites sur la coque de l’ex-Clemenceau, David Rajjou, l’avocat de l’association brestoise AE2D, annonce qu’il demandera, lundi, la désignation d’un expert judiciaire indépendant, motivée par une « insuffisance de renseignements ». « Cette découverte valide le cœur de notre recours contre la décision de la Drire (Direction régionale de l’industrie, de la recherche et de l’environnement) autorisant l’exportation du navire-déchet vers l’Angleterre. Après la décision de la Drire, qui dépend, je le rappelle, du ministère de l’Environnement, on nous avait assuré qu’il n’y avait aucun problème, que tout était clair... On voit le résultat ! Nous ne faisons pas confiance au communiqué de la Marine nationale au sujet du grattage annoncé et nous réclamons qu’une étude fouillée soit menée ». De son côté, Jean-Paul Hellequin, de l’association Mor Glaz, ironise : « Une fois de plus, le départ de l’ex-Clemenceau est différé, pour des raisons qui vont faire rire l’ensemble de l’Union européenne ». « Nos amis britanniques, ajoute-t-il, doivent savoir qu’il y a encore plus grave que ces "parasites" sous la coque. Il y a aussi de grandes quantités d’amiante et d’autres produits toxiques qui ne pourront être traités à Hartlepool. (...) Nos amis d’outre-Manche doivent refuser l’arrivée de cette coque chez eux et prendre enfin conscience que d’accepter ce déchet militaire, serait accepter de traiter, dans le futur, les déchets de ceux qui ne veulent pas le faire chez eux. (...) Une solution existe pour déconstruire l’ex-Clemenceau en France, voire même à Brest ».

confusion avec la laminaire japonaise Undaria pinnatifida

Ci-dessous le courrier que nous a fait parvenir Philippe Potin de la section de Morlaix

Si les coupures de presse ci-dessous sont exactes scientifiquement, il s’agirait de la première description de Laminaria (Saccharina) japonica sur les côtes atlantiques. Le seul site où elle est officiellement répertoriée est l’Etang de Thau. A ma connaissance, le Clem n’a pas pu passer le canal de Sète dans sa jeunesse, ou alors cela ce saurait. Je préconise plutôt une confusion avec la laminaire japonaise Undaria pinnatifida, le wakamé introduit pour l’aquaculture en Bretagne. In vivo Environnement a sans doute voulu réaliser une première scientifique. En tout cas, le wakamé et la crépidule sont bien présents en Grande-Bretagne et si ils ne sont pas encore à Hartelpool (la piscine de l’Harteloire), cela ne saurait tarder. Il y a du boulot pour rectifier tous les médias nationaux, y compris Libé. Bien cordialement et bloavezh mat !

Philippe Potin. Roscoff et section de Morlaix


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 202031

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSActualités RSSBrèves environnementales   ?

Creative Commons License