Bretagne Vivante - Section Rade de Brest

Aigrette garzette-Egretta garzetta

Navigation rapide

JPEG - 304.2 ko

Statut

Nicheur, migrateur partiel. C’est un oiseau arrivé naturellement au Nord de la France depuis peu de temps, issu d’individus de population Méditerranéenne. Une partie des individus migrent vers l’Afrique du Nord voire même traversent le Sahara pour l’hiver. L’autre partie sont soit non-migrateurs pour la population Méditerranéenne, soit hivernants en France ou en Espagne.

Description

Sa couleur d’un blanc immaculé et son cou élancé se remarquent facilement de loin. De taille moyenne (L 55-65 cm), elle peut paraître plus grande selon la position de son cou, rentré ou non dans les épaules. Son bec et ses pattes sont noirs, avec la base du bec gris bleuté hors période nuptiale, et jaune en période de reproduction.

En été, l’adulte à deux plumes derrière le crâne appelées : aigrette (d’où le nom…) longues de 20 cm. Ses deux plumes sont plus visibles lors de la reproduction. Dès l’été, l’adulte porte de fines plumes qui lui donnent un air ébouriffé sur le croupion et à la base du cou. Ses plumes appelées crosses lui ont été fatal quelques années auparavant, où elle a été chassée pour ces quelques plumes qui servaient à orner les chapeaux des "bourgeoises" de l’époque.

Les lores (espace compris entre la partie antérieure de l’œil et la base du bec.) sont rougeâtres à jaunes en période de reproduction et gris-bleus en hiver ou pour les non-nicheurs.

Une caractéristique de l’Aigrette garzette, est d’avoir les orteils jaunes. La couleur de ses orteils pourrait constituer un atout pour la pêche. En effet, l’Aigrette possède généralement deux techniques : La pêche à l’affût, comme le Héron ou la pêche par « tâtonnement » qui consiste à remuer la vase avec sa patte dont la couleur jaune fait fuir les poissons. Ceux-ci sont repérés par son œil acéré, et vite harponnés par son bec en forme de poignard. On peut l’observer également courir dans les petites zones peu profondes à la poursuite de sa proie.

JPEG - 111.8 ko JPEG - 298.7 ko

Sa nourriture est constituée de petits poissons, de grenouilles, lézard, vers, de crustacés, mollusques, ainsi que d’insectes.

Habitat

L’Aigrette se nourrit le long du littoral dans les marais, les rias, sur l’estran, rivières et lagunes en eaux peu profondes. L’aigrette est sociable, et vit en groupe dans des dortoirs situés sur des pins généralement, assez proches des sites de nourrissage. Néanmoins, elle adopte un comportement grégaire et agressif pour ces zones de nourrissage. Il n’est pas rare d’assister à des postures d’intimidations (cou et bec tendu vers le haut) voire même parfois à des combats violents. Pour la reproduction, les Aigrettes se réunissent en colonies, avec d’autres ardéidés, dans des pins ou les roselières. En France, l’espèce est commune sur tout le pourtour Méditerranéen et le littoral Atlantique. On le retrouve également le long des grands fleuves comme le Rhône, la Loire et sur certains affluents et plus petits cours d’eau. Les zones d’étangs et de marais côtiers attirent également cette espèce.

Observation

Visible de loin, c’est un oiseau assez craintif, mais possible d’approcher avec un peu de patience ! L’approche en voiture est parfois plus efficace, notamment lorsqu’elle pêche dans les fossés. C’est un oiseau commun sur tout le littoral Français.

JPEG - 397.4 ko

Texte et photos : Gourvil Pierre-Yves


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 200525

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSGroupes naturalistes RSSOrnithologie RSSFiches d’identification   ?

Creative Commons License